Un massage Carita chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Massage Séjour bien-être Spa

Un massage Carita chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye. J’avoue quand ses doigts ont touché le haut de mon dos, j’aurai presque crié de plaisir. C’était doux, ferme, dirigé, puissant comme intensité. Rarement, je n’avais ressenti un tel plaisir mais ce massage au Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye s’annonçait particulièrement prodigieux.

Un massage Carita chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Un massage Carita chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Un massage Carita chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Quelques heures avant, j’étais arrivée à ce spa de luxe qui s’impose comme une référence dans le pays basque. Ce nouveau spa de 320 m2 avec ses cabines très spacieuses, sa vue imprenable sur l’océan et sa décoration très « zen » proposait un véritable écrin pour la marque… Dédié à la beauté, à la sérénité et à la volupté, tous ceux qui pousseront la porte, curistes comme non-curistes,  pourront apprécier les inimitables rituels CARITA qui allient efficacité et bien-être : massages, soins du corps et du visage… Vous y trouverez des masseuses, esthéticiennes extrêmement compétentes. J’avais pu visiter l’ensemble des immenses installations et comme à chaque fois qu’on me propose un massage, je n’avais pu oser dire non.

Même si c’est vrai que j’ai l’immense plaisir de visiter des endroits divins en général, il arrive aussi que j’en sois déçue. Dans ce cas là, je n’en parle même pas. Non pas que je me prenne pour ce que je ne suis pas, mais c’est plus par respect pour celui qui m’a invitée qui ne mérite en général aucun lynchage sur le web. Dans ce cas là, quand cela ne me plait, j’évite de le mentionner. Mais là, sans que vous imaginiez un instant que c’est de la publicité, je peux vous garantir que je n’ai rien touché comme denier et que j’en reparlerai tant qu’il le faudra parce que cet endroit se mérite. C’est comme un cadeau très sincèrement.

Dos douloureux

Dons revenons à nos moutons, le massage. J’avais opté pour une détente du haut du corps car j’ai tendance à souffrir particulièrement au niveau des trapèzes. La faute sans doute à de mauvaises positions de travail et un manque d’exercice régulier qui m’a fait perdre mes muscles sur cette zone. Du coup, j’ai une vertèbre qui joue du yoyo et qui n’hésite pas à complètement chambouler mon dos. Croyez-moi par conséquent quand je vous dis que j’en souffre. Par définition, j’ai appris à éviter les massages du dos en préférant des soins du visage tellement je flippe de me retrouver avec le dos en compote. En fait, cela m’est déjà arrivée de souffrir le martyre pendant un massage. Depuis, je jongle entre la superstition et la sensibilité pour déterminer si oui ou non, je me laisserai masser.

Forcément les conditions étaient là réunies pour que j’ose espérer une fraction de seconde que ce massage se passerait bien. De fait, j’ai également appris à ne pas me réjouir trop vite quand on ne me fait pas mal parce que des fois la douleur est bien plus maligne et revient au galop deux ou trois jours plus tard. Mais là, je peux vous parler de ce massage parce que cela fait plus d’une semaine qu’il a été fait et que je n’en ressens toujours pas les contre-effets.

Bioman de la nature

Donc ma masseuse était d’origine asiatique. Je ne sais même pas pourquoi je précise ce détail tant chaque fois que j’ai été massée par des Asiatiques, ce fut délicieux. A croire qu’elles ont une aptitude naturelle à comprendre le corps. Je voudrai presque être cobaye pour des expériences de médecines chinoises ou thailandaises. Leur présence suffit à me rassurer, du coup, sans l’ombre d’un doute, je dois être plus détendue et donc j’apprécie d’autant plus le massage. Là, ce fut un véritable feu d’artifice sensationnel. A chaque mouvement de son poignée, je frissonnais. Et jamais une faute, un écart qui vous oblige à rappeler que vous pouvez être sensible du dos. Non là, un peu plus, je me serai prise pour un Bioman tellement ses mains galopaient sur mon dos sans me faire mal. Un régal. Une heure et demie de jouissance corporelle qui m’avait transformée en véritable zombie de la détente.

Retour au lit à la fin de cet extraordinaire massage chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Retour au lit à la fin de cet extraordinaire massage chez Serge Blanco Thalasso and Spa à Hendaye

Je suis sortie de cet endroit, totalement zen. Peut être même que c’était la première fois de ma vie que j’expérimentais un tel état. J’étais tellement zen que j’en étais claquée. Morte. Éteinte. Kapout, la Christel ! Je suis retournée à l’hôtel de luxe du complexe de bien-être de Serge Blanco et j’ai quand même eu la force de prévenir la chargée de com que je ne viendrai pas prendre le repas en soirée. J’ai raccroché le téléphone et me suis allongée. J’ai rejoint Morphée sans trop de difficulté et ai passé probablement l’une des meilleures nuits de ma vie dans un hôtel…

Découvrez notre blog voyage luxe et votre magazine voyage

Notez ce produit

2 Comments

Leave a comment